Navigation

Matcha Ritual: soins du corps pour tous les sens

2160x1215_Matcha_Gruppenbild.jpg

Inspirés de la cérémonie du thé japonaise, les soins du corps «Esthetic Matcha Ritual» comblent les sens et donnent à la peau une sensation veloutée.

Matcha, matcha, matcha – le thé crémeux tendance venu du Japon. Nouvelle astuce: la poudre verte dans les soins du corps. S’inspirant de la cérémonie traditionnelle du thé, «Esthetic Matcha Ritual» transporte les sens au pays du Soleil Levant.

Durant mon séjour au Japon il y a quelques années, j’ai assisté au rituel traditionnel du matcha. Depuis lors, je suis fascinée par cette cérémonie méditative et le doux arôme crémeux de la boisson. À mon retour au pays, les superaliments conquéraient l’Occident. Bonne nouvelle pour les fans: depuis peu, la poudre verte se savoure aussi sous forme de soins du corps. Mais commençons par le début.

Rituel traditionnel du matcha

Le thé matcha trouve ses origines dans la médecine de l’Asie de l’Est. La poudre obtenue à partir des feuilles de thé étant dissoute dans de l’eau, le corps en assimile tous les composants, contrairement aux autres variétés de thé. Breuvage de méditation des moines bouddhistes stimulant le corps et l’esprit, le thé vert fait partie de la culture japonaise. Sa préparation, le rituel du matcha, obéit à des règles strictes et à une chorégraphie complexe.

Soin du corps voluptueux

S’inspirant de la cérémonie du thé japonaise et parfumée au matcha et au lotus, «Esthetic Matcha Ritual» comble les sens. La gamme de soins du corps aux composants de grande qualité stimule tout en relaxant. Le gel douche à la mousse onctueuse nettoie en douceur. Le «body sorbet» confère à la peau une sensation veloutée. Le savon moussant nettoie les mains sans les dessécher.

Le thé matcha a trouvé sa place comme rituel de beauté parmi les soins du corps. Et ce ne sera certainement pas la dernière conquête de ce thé polyvalent. Qui sait ce qu’il nous réserve? J’ai hâte de le découvrir.


Nicole de l’équipe Migros Beauty, publié le 09.05.2018
Concept et réalisation de la photo: K. Köhler